Vuoi contattarci? • Email : info@fun-party.it • Telefono : 0377 943000

Pourquoi l’orgasme féminin reste un mystère

Une femme sur son lit.

Le point G existe-t-il vraiment ? Est-ce vrai que beaucoup de femmes simulent ? Les hommes ont sûrement beaucoup de questions sur la sexualité féminine mais les femmes en ont tout autant : souvent, notre propre corps reste un inconnu et ses réactions nous surprennent. Selon un sondage réalisé en décembre dernier, 49 % des Françaises ont du mal à atteindre régulièrement l’orgasme avec leur partenaire. Et même pour elles, l’arrivée ou non de l’orgasme reste mystérieuse.

L’orgasme féminin est-il si difficile à atteindre que ça ? Les sexologues sont unanimes : avoir un orgasme, ça s’apprend. Si une femme ne prend pas le temps de découvrir son corps, ses zones érogènes, ce qui lui plaît et ce qui ne lui plaît pas, elle a peu de chances d’atteindre le septième ciel avec son partenaire. La masturbation est donc une sorte d’entraînement qui permet ensuite d’orienter son partenaire vers le chemin du plaisir.

Psychologique ou mécanique ?

Les hommes ont un accès direct à leur pénis, tandis que pour les femmes, beaucoup de zones érogènes sont cachées, à l’intérieur. Il faut donc savoir s’orienter à tâtons vers les endroits à stimuler pour atteindre l’orgasme : localiser son clitoris, puis son point G, puis les autres zones érogènes qui peuvent donner un coup de pouce. Un sextoy est souvent très utile pour explorer ces zones qui, une fois localisées, seront plus faciles à retrouver.

L’idée court encore que l’orgasme féminin serait bien plus psychologique que l’orgasme masculin, considéré plus mécanique. C’est oublier que l’érection masculine est très sensible à l’état d’esprit et qu’un homme ne pourra pas avoir ou maintenir une érection s’il est stressé, impressionné, pas en confiance… Une femme aura les mêmes difficultés à être excitée mais ni plus ni moins qu’un homme.